Michelle, doit-on t'en vouloir d'avoir fait un selfie à Auschwitz ? - Les Yeux Creux - Accompagner la création - La Maison du Théâtre - Finistère
  •  
Spectacle présenté en saison 2017-2018.
Ce spectacle sera créé dans le cadre d'une résidence d'artiste en milieu scolaire, soutenue par la DRAC Bretagne.

DU 27 FEVRIER AU 3 MARS 2017, DU 24 AU 28 AVRIL 2017, JUIN 2017 - HORS LES MURS

Résidence en milieu scolaire - Théâtre & marionnettes

Michelle, doit-on t'en vouloir d'avoir fait un selfie à Auschwitz ? - Les Yeux Creux


Nous avons tous une manière différente de nous approprier les instants importants de nos vies. Chacun sa façon de se souvenir de ce qui nous touche. La photographie a permis de figer ces instants en espérant les rendre précieux comme des objets à tel point que le selfie en est peut-être son apogée. Nombreux sont les blogs qui se constituent comme sanctuaires de la mémoire, où les gens viennent déposer des instants d’eux-mêmes dans la mémoire collective. Rituel quasi systématique pour certains, à en croire que, sans ça, le souvenir n’existe pas.
«Je ne l’ai pas vécu si le monde ne peut pas voir que j’y étais» au risque de ne plus savoir où je suis au moment du cliché ?

« Là c’est moi avec mon chien. Là je suis avec ma meilleure amie. Là devant la tombe de Jim Morrison. Là je mange un muffin trop bon. Et là je suis avec mon grand-père à l’hôpital deux heures avant qu’il meurt »
Et toujours avec le sourire.

Maintenant je me trouve devant un charnier fantôme d’une soixante dizaine d’années. Je ne comprends pas la totalité de ce qu’il représente. Mais je sais que je suis ému et que je veux m’approprier cet instant … une autre personne le garderait dans sa mémoire silencieuse, moi Antonin Lebrun j’ai envie de le dessiner. Ok. Et les quelques personnes qui pourront voir mon dessin seront touchées, ou pas, par la façon propre de styliser cet instant.

Ok… Mais Michelle ? Michelle n’est pas silencieuse et Michelle ne dessine pas… alors…

 

Antonin Lebrun, note d'intention - avril 2016

 
mise en scène : Antonin Lebrun / texte : Sylvain Levey / assistante à la mise en scène : Juliette Belliard / comédiens : Anaïs Cloarec, Antonin Lebrun / dramaturgie, regard extérieur : Pauline Thimmonier / scénographie : Vincent Bourcier, Antonin Lebrun / marionnettes : Juan Perez Escala, Antonin Lebrun / costumes : Ariane Cayla / musique : Pierre Bernert / régisseur son : Guillaume Tahon / création lumière : Vincent Bourcier / régie lumière : en cours